masser


masser

1. masser [ mase ] v. tr. <conjug. : 1>
XIIIe, rare av. XIXe; de 1. masse
Rassembler, réunir. Masser des hommes, des prisonniers sur une place. Masser des troupes, les disposer en ordre serré. Troupes massées à la frontière. Pronom. La foule s'était massée devant l'ambassade pour protester. ⊗ CONTR. Disperser, éparpiller. ⊗ HOM. Massé; massèrent :macère (macérer). masser 2. masser [ mase ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1779; de l'ar. mass « toucher, palper »
Frotter, presser, pétrir différentes parties du corps de (qqn), avec les mains ou à l'aide d'appareils spéciaux, dans une intention thérapeutique ou hygiénique. Se faire masser par un kinésithérapeute. « des femmes presque trop belles qui ont [...] le temps [...] de faire masser leur ventre » (Nizan). Masser qqn. massage, masseur. masser 3. masser [ mase ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1830; de 2. masse
Billard Frapper verticalement (la bille) de manière à lui imprimer un mouvement tournant.

masser verbe transitif (de masse) Réunir des personnes en grand nombre : Masser des troupes à la frontière. Composer les parties d'un édifice, notamment en plan, de façon à obtenir une forme compacte, sans ailes ni cour intérieure. Composer un tableau par masses. ● masser (expressions) verbe transitif (de masse) Masser ses cheveux derrière la tête, les y réunir en un chignon. ● masser (homonymes) verbe transitif (de masse)masser (synonymes) verbe transitif (de masse) Réunir des personnes en grand nombre
Synonymes :
- réunir
masser verbe transitif (arabe massa, palper) Pétrir les chairs du plat de la main ou du bout des doigts pour donner de la souplesse aux muscles ou supprimer les contractures : Elle lui massa son pied endolori.masser verbe transitif (de masse) Au billard, frapper la bille avec la queue tenue presque perpendiculairement au billard, afin que l'effet obtenu fasse décrire à cette bille une ou plusieurs courbes, avec ou sans bande. ● masser (homonymes) verbe transitif (arabe massa, palper) massé nom masculinmasser (homonymes) verbe transitif (de masse) massé nom masculin

masser
v. tr. Au billard, frapper (la boule) avec la queue perpendiculairement à la table pour donner un effet particulier.
————————
masser
v. tr. Pétrir, presser différentes parties du corps de (qqn) avec les mains ou des instruments spéciaux (pour donner plus de souplesse, améliorer la tonicité musculaire, diminuer une douleur, etc.). Masser qqn. Se faire masser le dos.
————————
masser
v.
d1./d v. tr. Disposer en grand nombre. Masser des troupes.
d2./d v. Pron. Se rassembler en masse. Badauds qui se massent devant une vitrine.

I.
⇒MASSER1, verbe trans.
A. — [L'obj. désigne des pers.] Réunir des soldats, des troupes en un espace réduit. Synon. concentrer. L'étrange malentendu de Ney massant, au lieu de les échelonner, les quatre divisions du premier corps, des épaisseurs de vingt-sept rangs et des fronts de deux cents hommes livrés de la sorte à la mitraille, l'effrayante trouée des boulets dans ces masses (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p.392). L'heure tardive à laquelle s'était engagée la Roumanie avait permis à nos ennemis de masser des forces devant elle (JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p.347).
Emploi pronom. réfl. [Avec un suj. désignant une pluralité de pers.] Former un groupe compact, une foule. Synon. s'attrouper. Il voyait des populations affluer à son petit musée, se masser, muettes d'admiration, devant la jumelle marine et les deux chandeliers Louis XIII (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 1er tabl., 3, p.51).
Au fig. Se rassembler en grand nombre. Instinctivement, elle [la bourgeoisie] se massa derrière la Gironde qui, comme hier les Feuillants, dénonçait le péril social (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p.267).
B. — [L'objet désigne des choses]
1. Réunir des choses de même nature en une masse. Elle avait des cheveux superbes (...). Elle les tordait en plusieurs brins, (...) puis elle les massait derrière sa tête (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p.15).
Emploi pronom. réfl. [Avec un suj. de l'inanimé désignant une pluralité de choses, une substance, etc.] Former une masse. Les cheveux de la jeune fille d'un noir brillant, tressés en fines nattes, se massaient de chaque côté de ses joues rondes et lisses (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p.197). Çà et là se massaient d'épais taillis de «grass-trees», arbustes hauts de dix pieds, semblables au palmier nain (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p.185). Le brouillard se massait, coulait dans les fonds en bancs couleur de tourterelle (POURRAT, Gaspard, 1930, p.223).
2. Réunir en un tout, en un ensemble. Jack Payne déchaîne, retient, masse, divise son excellent orchestre (COLETTE, Jumelle, 1938, p.151):
1. ... Corydon et Si le grain gagneront à être traités ensemble afin que je puisse masser à leur sujet tout ce que je dirai sur l'homosexualité...
DU BOS, Journal, 1927, p.330.
Concentrer (des sommes d'argent) pour un but déterminé. Il avait donc massé ses valeurs, comme Napoléon massait ses troupiers (BALZAC, Mais. Nucingen, 1838, p.641). Cette collection [de dessins] (...) témoigne de ce qu'un pauvre diable avec de la volonté, du temps, et en massant un rien d'argent sur une seule chose, peut faire (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, t. 1, 1881, p.28).
C.PEINT. Peindre par grandes masses, sans exécuter les détails. La figure que l'on s'attacherait à finir parmi toutes les autres qui ne sont que massées (DELACROIX, Journal, 1847, p.197):
2. Les anciens émailleurs de Limoges, massaient souvent leurs ombres par un blanc grisâtre appliqué légèrement, faisant sécher, puis, avec une pointe dessinaient certains détails.
A. MEYER, Art émail Limoges, 1895, p.28.
D.Rare. [Le suj. désigne une chose] Des pineraies surgissaient çà et là avec la senteur des résines, les unes toutes proches et laissant voir le ciel entre les troncs noirs clairsemés, d'autres massant au loin de lourds carrés sombrement immobiles (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p.66).
REM. Massé, -ée, part. passé en emploi adj. a) Industr. alim. Qui forme une masse, une gelée. Synon. solidifié. Si l'on veut avoir du glucose massé, on continue à cuire dans des chaudières à cuire analogues à celles de sucrerie, (...) la solidification se produit peu à peu (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p.28). b) Rare. Sur plusieurs rangs. Il évite les passages défilés et les endroits où l'on ne peut passer qu'un à un; au contraire il s'efforce de trouver dans la campagne un trajet comportant des dégagements et des passages pouvant être abordés en formation massée (R. VUILLEMIN, Éduc. phys., 1941, p.76).
Prononc. et Orth.:[mase], (il) masse [mas]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 2e moitié XIIIe s. «entasser» (Garin de Monglane ds Z. fr. rom. Philol. t. 6, p.412, 12); 1819 peint. «disposer par masse» (BOISTE). Dér. de masse1; dés. -er. Bbg. QUEM. DDL t.1.
II.
⇒MASSER2, verbe trans.
Exercer, avec les mains ou à l'aide d'appareils spéciaux, des pressions, des vibrations, des percussions sur les chairs d'une personne, dans un but thérapeutique ou hygiénique. Ils [les Indiens orientaux] se font masser, c'est-à-dire pétrir les chairs, souvent par les mains des enfants. C'est ainsi que non seulement ils se guérissent de leurs rhumatismes, mais qu'ils réussissent à les prévenir (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.148). Mets-toi là, mon chéri. Livre-moi ton cou. Je sais la manière de le rendre souple. Elle le masse (AUDIBERTI, Mal court, 1947, II, p.173).
P. euphém. Masturber. D'une seule main comme ça en bas, elle me masse... «Je vais le dire à ta maman moi. Oh! là! là! le petit cochon!... Chéri petit cochon!...» (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.222).
P. plaisant. Donner des coups violents. Tu pouvais toujours lui masser les entre-côtes à coups de talon, pendant des heures (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.170).
Emploi pronom. réfl. Brindosier: N'y pensons donc plus et évitons cette ride du front verticale qui est la plus difficile à effacer. Il faut se la masser chaque soir avec le pouce. Hélène: Avec le pouce et un peu de suint de mouton raffiné (CLAUDEL, Protée, 1914, II, 3, p.342).
Prononc. et Orth.:[mase], (il) masse [mas]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1779 (LE GENTIL, Voyage dans les mers de l'Inde, I, 128). Empr. à l'ar. massa «toucher, palper» (v. FEW t. 19, pp.122-123). Le fait que le mot apparaît surtout dans des récits de voyages en Orient semble écarter l'hyp. d'un empr. au gr. donnée par certains. Bbg. POHL (J). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t. 205, p.366. — SAIN Sources t. 2 1972 [1925], p.416, 447.
III.
⇒MASSER3, verbe intrans.
A. — 1. BILLARD. Frapper le sommet de la bille par un coup donné perpendiculairement au tapis, de manière à lui imprimer un effet de courbe. Gabriel s'apprêtait à masser et, dans ce but, bleuissait son procédé (QUENEAU, Zazie, 1959, p.172).
2. Tope et masse (vx). Interjection accompagnant l'acte de trinquer. D'autres [gaillards] criaient «tope et masse» en répondant à des rasades (GAUTIER, Fracasse, 1863, p.314).
B.Arg. Travailler. Synon. bosser (arg.). C'est pas en massant dans ton Prix-Unic, môme, que tu te fileras du vison sur le râble (Pt Simonin ill., 1957, p.193).
REM. Massé, part. passé en emploi subst. masc. Coup pour masser la bille. Grand silence, suivi à bref délai d'un frémissement d'émotion: le professeur Piton, maître ès-carambolages, se dispose à faire un massé! (COURTELINE, Ah! Jeun., Série, 1894, p.97).
Prononc. et Orth.:[mase]. Att. ds Ac. 1694-1762 et Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1844 «travailler» (Dict. complet ds ESN.); 1867 billard (LITTRÉ). Dér. de masse2; dés. -er.
STAT.Masser1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.:277. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 88, b) 324; XXe s.: a) 408, b) 680.

1. masser [mase] v. tr.
ÉTYM. XIIIe, rare avant le XIXe; Littré n'en donne aucun exemple littéraire; de 1. masse, et -er.
1 Disposer, rassembler en une masse, en masses. Agglomérer, amasser, assembler, bloquer (1.), rassembler. || Elle massait ses cheveux (cit. 25) derrière sa tête.
Spécialt. || Masser des hommes, des prisonniers sur une place. Rassembler, réunir (→ Encadrer, cit. 5).
Pron. || Ils se sont massés dans les rues avoisinantes (cit. 2). || La foule s'était massée pour protester. Ameuter (s').
1 (…) des quatre extrémités du monde il voyait des populations affluer à son petit musée, se masser, muettes d'admiration, devant la jumelle marine et les deux chandeliers Louis XIII.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 1er Tableau, III.
2 À la nuit tout un peuple sortait des cases de la ville indigène et se massait devant la pagode (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 134.
Milit. || Masser des troupes, les disposer en ordre serré. Serrer.Pron. || Régiment qui se masse.
Fig. Rassembler, réunir.
3 L'accusateur public (…) massa les preuves, les semi-preuves, les probabilités, avec un talent que stimulait la récompense certaine de son zèle, et il s'assit tranquillement en attendant le feu des défenseurs.
Balzac, Une ténébreuse affaire, Pl., t. VII, p. 607.
2 Arts. Disposer en masses (les éléments d'un tableau). || Masser les lumières.Absolt (vieilli). || Ce peintre masse bien.
——————
massé, ée p. p. adj.
|| Cheveux (cit. 11) massés sous un chapeau. || Foule massée devant un monument. || La garde (1. Garde, cit. 73) était massée derrière un mamelon.
4 Le corps de Lannes et la Garde étaient maintenant massés sur le plateau. Massés est le mot : la poitrine des hommes de chaque régiment aligné touchait, en effet, presque le dos de ceux du régiment précédent.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Vers l'Empire d'Occident, XV.
CONTR. Disperser, écarter, échelonner, éparpiller, espacer.
HOM. 2. Masser, 3. masser. — V. 1. masse, massé (n. m.).
————————
2. masser [mase] v. tr.
ÉTYM. 1779; arabe măssă « toucher, palper ».
tableau Mots français d'origine arabe.
Frotter, presser, pétrir les téguments de (qqn), avec les mains ou à l'aide d'appareils spéciaux, dans une intention thérapeutique ou hygiénique. Massage; frictionner, frotter, malaxer, palper, pétrir, presser. || Masser les membres (→ Masseur, cit.), les articulations ( Assouplir), le tronc, le cou… || Masser qqn. Massage, masseur.Pron. || Se masser le visage, les joues.Se faire masser.
1 (…) des femmes presque trop belles qui ont la fortune, le temps d'être attentives à leur corps, de reposer leur visage, de faire masser leur ventre (…) Elles paraissent incorruptibles comme des statues (…)
P. Nizan, le Cheval de Troie, I, I.
2 Son manager lui faisait la critique du combat, tout en lui massant le cœur (…)
Paul Morand, Champions du monde, p. 110.
DÉR. Massage, masseur.
————————
3. masser [mase] v. tr.
ÉTYM. 1867, Littré; de 2. masse (3.), et -er.
Billard. Frapper la bille de haut en bas, au moyen de la queue tenue verticalement, de manière à lui imprimer un mouvement tournant. Massé, n. m.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • masser — 1. (ma sé) v. a. 1°   Disposer des objets en masse. Masser des terres. 2°   Terme de beaux arts. Disposer les masses d un tableau. Il a bien massé les figures, les ombres, les lumières.    Absolument. Ce peintre masse bien. 3°   Terme militaire.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Masser — ist der Name folgender Personen: David Masser (* 1948), britischer Mathematiker Michael Masser (* 1941), US amerikanischer Popkomponist Siehe auch: Maser (Begriffsklärung) Diese Seite ist eine Begri …   Deutsch Wikipedia

  • Masser — Mass er, n. A priest who celebrates Mass. [R.] Bale. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • masser — Masser. v. a. Faire une masse. Il a massé dix pistoles. il n a masse que son reste. On dit, Masse tant, masse à qui dit, pour dire, Je masse tant, je masse à qui respondra. On dit fig. en beuvant, Masse à vous, pour dire, Je vous porte la santé d …   Dictionnaire de l'Académie française

  • MASSER — v. tr. T. d’Art militaire Disposer en masses, en colonnes serrées. Masser l’infanterie. Le régiment se massa derrière une colline. SE MASSER signifie, dans le langage courant, Se porter en masse, se grouper. La foule s’est massée à cet endroit,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Masser — Maaser Sheni, a Mitzvah instructing the Second Tithe be brought to Jerusalem. Masser is a surname, and may refer to: David Masser (born 1948), British Swiss mathematician Michael Masser (born 1941), American composer This page or section lists… …   Wikipedia

  • Masser — Ⅰ. Recorded as Masser, Massier, Maysor, Measor, Messer, and others, this is an English surname but one of early French origins. It was first introduced at the famous Conquest of 1066, or very shortly thereafter. It was also reintroduced by the… …   Surnames reference

  • MASSER — v. a. (L A est bref.) Pétrir avec les mains les différentes parties du corps d une personne qui sort du bain, de manière à rendre les articulations plus souples et la circulation des humeurs plus facile. L usage de se faire masser est très commun …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • masser — vt. , faire des massages : massâ (Albanais.001, Morzine.081, Villards Thônes) ; pounyatâ (081) ; tripotâ fa. péj. (001). A1) masser les trayons pour faire venir le lait => Préparer. vt. , rassembler : massâ (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • MASSER — v. a. (L A est bref.) T. de Peint. Disposer les masses d un tableau. Il a bien massé les figures, les ombres, les lumières de son tableau. Il n a pas bien massé le feuillage de cet arbre.   Il s emploie aussi absolument. Ce peintre masse bien,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)